Book
RÉSERVEZ VOS PLACES
Mercredi 9 Août 2023
Renaud Capuçon, Paul Zientara, Lorraine Campet, Anna Egholm, David Petrlik, Hanna Salzenstein, Anastasie Jeanne
Vivaldi, les 4 saisons
Écrite en 1723, ces « 4 saisons » composent une oeuvre intemporelle, indémodable, un spectacle qui à lui-seul, nous convie à la fête. En réunissant autour de lui la jeunesse flamboyante, Renaud Capuçon se ré-invente à nouveau.

*Cette soirée est placée sous le parrainage exclusif d'Aline Foriel-Destezet.
Vivaldi
Sinfonia de l’Olimpiade RV 725
Sonate en trio opus 1 n°8 RV 64
Concerto pour cordes en sol mineur RV 157
Concetto pour deux violons RV 522 - Mouvement lent
Geminani Concerto grosso en ré mineur H 143 La Folia

***

Vivaldi Les Quatre Saisons

Tarifs :

Catégorie 1 - 80€
Catégorie 2 - 60€
Catégorie 3 - 40€
Tarif réduit (cat. 2 et 3) - 30€
PMR : Réservation par téléphone obligatoire

Réserver
Château de la Moutte
Accès
Arrow link back Retour
au programme
Renaud capucon c simon fowler recadr%c3%a9
Renaud Capuçon
Né à Chambéry en 1976, Renaud Capuçon étudie au Conservatoire national supérieur de musique de Paris avec Gérard Poulet et Veda Reynolds.
En 1998, Claudio Abbado le choisit comme violon solo du Gustav Mahler Jugendorchester, ce qui lui permet de parfaire son éducation musicale avec Pierre Boulez, Seiji Ozawa, Daniel Barenboim et Franz Welser-Möst.
En tant que soliste, Renaud Capuçon joue avec les plus grands chefs et les orchestres les plus prestigieux, dans les plus célèbres festivals : Aix en Provence, La Roque d’Anthéron, Hollywood Bowl, Tanglewood, Gstaad, Lucerne, Verbier, Salzbourg, Rheingau, ou le Bucarest Festival Enescu.
Il pratique aussi la musique de chambre avec des partenaires passionnés : Martha Argerich, Nicholas Angelich, Kit Armstrong, Khatia Buniatishvili, Frank Braley, Yefim Bronfman, Hélene Grimaud, Khatia et Marielle Labeque, Maria Joao Pires, Jean-Yves Thibaudet, Yuri Bashmet, Myung-Whun Chung, Yo Yo Ma, Mischa Maisky, Michael Pletnev, et son frère Gautier.
Renaud Capuçon est le fondateur et le directeur artistique du Festival de Pâques d’Aix-en-Provence et du Festival Les Sommets Musicaux de Gstaad. En 2017, il a créé les Lausanne Soloists, un ensemble composé d’étudiants de la Haute Ecole de Musique de Lausanne, où il enseigne le violon depuis 2014.
Côté discographie, Renaud Capuçon a déjà enregistré près d’une trentaine de disques, notamment les Concertos pour violon de Bartok avec l’Orchestre Symphonique de Londres et François-Xavier Roth, et un album intitulé Au cinéma, consacré aux musiques de films, sorti en octobre 2018.
Son violon est le Guarneri del Gesù « Panette » (1737) qui a appartenu à Isaac Stern.
Il est promu « Chevalier dans l’Ordre National du Mérite » en juin 2011 et « Chevalier de la Légion d’honneur » en mars 2016.
Renaud Capuçon est nommé chef d'orchestre et directeur artistique de l'Orchestre de Chambre de Lausanne, pour la saison 2020/2021.
Officier dans l’Ordre National du Mérite et Chevalier de la Légion d’honneur, l’Unesco le nomme Artiste pour la Paix en septembre 2020, et promu « Officier dans l’Ordre National du Mérite » en décembre 2023.
Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Culture, lui remet la médaille d’Officier dans l’Ordre des Arts et Lettres le 22 décembre 2021 à l’issue d’un superbe concert à la Philharmonie de Paris.
Plus
Minus
Zientara tatiana megevand recadr%c3%a9
Paul Zientara
Nommé Révélation Classique de l’ADAMI 2021, Paul Zientara est déjà lauréat de plusieurs concours internationaux, notamment le 3ème Prix du prestigieux Concours Lionel Tertis sur l’île de Man, Grand Prix de la Fondation Safran et 1er Prix du Concours de Cordes d’Epernay.

Paul Zientara entame une carrière de concertiste très remarquée en tant que soliste ainsi qu’en musique de chambre. En tant que chambriste, il partage la scène avec Renaud Capuçon, Gérard Caussé, Valeriy Sokolov, Jérémy Menuhin, Pierre Fouchenneret, Adrien La Marca, Victor Julien-Laferrière, Nicolas Baldeyrou, ...

Il est invité dans de nombreux festivals tels que le Festival de La Roque d’Anthéron, le Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, le Centre de Musique de Chambre de Paris, les Pianissimes et le Festival Pablo Casals à Prades.
Engagé dans la musique contemporaine, il a l’opportunité d’interpréter de nombreuses créations. Invité par Renaud Capuçon au festival Nouveaux Horizons, il a récemment l’honneur de créer « My Other Self » de Diana Soh en duo avec Gérard Caussé. Vincent Warnier lui dédie « Légende », oeuvre pour alto et orgue, dont ils interprètent la première mondiale en octobre 2020.

Paul Zientara débute l’alto à l’âge de 7 ans et est admis au CNSMDP dans la classe de Sabine Toutain et Christophe Gaugué. Il se perfectionne auprès de maîtres tels que Tabea Zimmermann, Gérard Caussé, Tatjana Masurenko, Bruno Pasquier, Nils Mönkemeyer, le Quatuor Ebene et Laurent Korcia.
Il participe à des masterclasses internationales dont la Kronberg Academy Festival pour laquelle il est invité par Tabea Zimmerman.
Paul Zientara joue sur un alto de Patrick Robin, financé par la Fondation Safran pour la Musique, à l’initiative de l’association Talents & Violon’celles.
Plus
Minus
Campet%c2%a9lyodoh kaneko recadr%c3%a9
Lorraine Campet
Lorraine Campet mène des études de contrebasse et de violon depuis son plus jeune âge jusqu’au CNSM de Paris. Elle y obtient son Master de contrebasse en 2016 dans la classe de Thierry Barbé et Jean-Edmond Bacquet, puis poursuit une année de perfectionnement avec Petru Iuga à l’université de Mannheim en Allemagne. Parallèlement, elle poursuit des études de violon dans la classe de Jean-Marc Phillips-Varjabédian, et obtient sa Licence de violon en 2019.

Chambriste recherchée, elle se produit notamment aux côtés d’artistes tels que Barbara Hannigan, Leonidas Kavakos, le Trio Wanderer, Renaud Capuçon, le Quatuor Modigliani, François Salque, Lise Berthaud, Christophe Morin, Roland Pidoux et Sarah Nemtanu, dans divers festivals comme le Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, le Festival de Pâques à Deauville, les Rencontres Musicales d'Evian, La Folle Journée de Nantes, l’Académie Seiji Osawa.

Elle est régulièrement invitée à jouer avec l’orchestre MusicAeterna dirigé par Teodor Currentzis, ainsi qu’avec le London Symphony Orchestra et le Sinfonia Grange au Lac à Evian.

Lorraine Campet remporte divers concours de contrebasse dont le 1er Prix du Concours International Leopold Bellan et le 1er Prix du Concours International « Bass 2014 » à Amsterdam. En 2017 Lorraine Campet obtient le 1er Prix au Concours International du FMAJI puis le 2ème prix du Concours International Giovanni Bottesini.

De 2015 à 2022, elle occupe le poste de co-soliste à l’Orchestre Philharmonique de Radio France.

Lorraine Campet joue une contrebasse de Richard Gonon et un archet d’Emilio Slaviero.

En tant que violoniste, Lorraine est membre du Quatuor Confluence, en résidence à la Fondation Singer-Polignac, lauréat du Premier Prix du Concours International de Quatuor à cordes de Trondheim.
Plus
Minus
Annaegholm %c2%a9dr recadr%c3%a9
Anna Egholm
Née en 1996, la violoniste danoise Anna Egholm acquiert ces dernières années une reconnaissance internationale.
Lauréate de tous les concours de musique danois et de nombreux concours internationaux de violon, tels que les concours Carl Nielsen, Tibor Varga et Ginette Neveu, Anna Egholm joue avec des orchestres dont le Danish National Symphony Orchestra, le Bergen Philharmonic, le Malmö Symphony Orchestra, le Filarmonica de Stat Transilvania et l’Orchestre de Chambre de Lausanne.
Élève d’Alexandre Zapolski, Svetlana Makarova et Tim Frederiksen, Anna Egholm est diplômée en interprétation du violon de l’Académie royale de musique du Danemark à Copenhague puis obtient un master à la Haute Ecole de Musique de Lausanne en Suisse.

Depuis la saison 2020-2021, Anna Egholm est artiste en résidence sous la direction du violoniste français Augustin Dumay à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth en Belgique.
Anna Egholm collabore récemment avec des artistes tels que Pavel Vernikov, Sergey Malov, Renaud Capuçon, Enrico Pace et Anastasia Kobekina et est sélectionnée pour participer à l’édition 2018 du festival Chamber Music Connects the World à la Kronberg Academy, où elle joue aux côtés de Steven Isserlis et Gidon Kremer.
Anna Egholm joue sur un violon Gagliano de 1763, généreusement prêté par la Fondation Augustinus.
Plus
Minus
David petrlik joel perrot recadr%c3%a9
David Petrlik
Après un parcours d’études au CNSMDP et dans le cycle d’excellence « Konzertexamen » à l’Université des Arts de Essen, David Petrlik est sélectionné par Gidon Kremer pour participer au programme « Chamber music connects the world » et joue avec Steven Isserlis, Christian Tetzlaff et Gidon Kremer.
David Petrilk remporte les 1ers Prix aux Concours Internationaux Kocian et Flame et est lauréat du Concours Heifetz, Ginette Neveu et Felix Mendelssohn à Berlin.
David Petrik se produit notamment avec le Prague Radio Symphony Orchestra, le Kremerata Baltica, l’Orchestre Philarmonique Classique de Bonn, le Staatorchester Rheinische Philharmonie, le Mannheim Chamber Orchestra et joue dans des salles de concerts prestigieuses telles que la Philharmonie de Paris, l'Auditorium du Louvre, La Seine Musicale, le « Victoria Hall » à Genève, le « Smetana Hall » à Prague, le « Beethoven » Hall à Bonn.
Il joue en musique de chambre avec des musiciens tels que Nicholas Angelich, Gidon Kremer, Steven Isserlis, Christian Tetzlaff, Jean-Frédéric Neuburger, Claire Désert, Eric Le Sage, Boris Garlitsky, Emmanuel Strosser, François Salque, Jonas Vitaud, Guillaume Bellom, Vassily Sinaïsky, …
Passionné par la musique de chambre, David Petrlik est artiste en résidence à la Fondation Singer-Polignac au sein de l’Ensemble Messiaen. Il est parallèlement en résidence à la Fondation Villa Musica Rheinland-Pfalz. Motivé par l’envie de transmettre un patrimoine musical riche, le répertoire de David Petrlik est vaste, s'étendant de la musique baroque à la musique contemporaine de nos jours.
David Petrilk est lauréat de la Fondation Safran, de l’Adami et de la bourse Huguet-Bourgeois de la Fondation de France. Il vient récemment d’être nommé « Génération Spedidam ».
Il joue actuellement sur un violon de Petrus
Plus
Minus
Salzenstein%c2%a9j benhamou recadr%c3%a9
Hanna Salzenstein
Après avoir suivi ses études au CNSMDP dans la classe de Raphael Pidoux, Hanna Salzenstein se produit dans de nombreux festivals tels que La folle journée de Nantes, Le festival international de la Roque d’Anthéron, les Sommets Musicaux de Gstaadt ainsi qu’en soliste avec l’Orchestre du Conservatoire de Paris et avec l'Orchestre Appassionato.

Hanna Salzenstein étudie le violoncelle baroque dans la classe de Christophe Coin, puis intègre le Consort aux côtés de Justin Taylor, Théotime Langlois de Swarte et Sophie de Bardonnèche. Ils enregistrent plusieurs disques, notamment « Specchio Veneziano » chez Alpha Classics, récompensé par un Diapason d’Or et collaborent avec des chanteuses telles que Eva Zaicik et Adèle Charvet.
Membre co-fondateur du Dichter Trio avec la pianiste Fiona Mato et le violoniste Théotime Langlois de Swarte, ils participent au Festival International de piano de la Roque d'Anthéron avant de devenir artistes résidents à la Fondation Singer Polignac. Ils enregistrent ensuite un disque à paraître chez Harmonia Mundi en aout 2023 consacré à Clara et Robert Schumann, en collaboration avec le Musée de la Musique.

Hanna Salzenstein est lauréate de la Fondation Banque Populaire. Elle participe en 2023 à la création mondiale d’une œuvre de Benjamin Attahir pour trois violoncelles et voix de soprano intitulée « Le Jardin d’Afrique ». Prochainement, Hanna retrouvera ses collègues et amis de l’ensemble Le Consort pour leurs débuts aux USA avec une tournée de vingt concerts outre-Atlantique.
Plus
Minus
Anastasie jeanne dr recadr%c3%a9
Anastasie Jeanne
Dès son plus jeune âge, Anastasie Jeanne pratique à la fois l’orgue et le clavecin. Riche de sa soif d’authenticité, elle se plait à évoluer dans un répertoire éclectique. Après avoir débuté l’orgue avec François Clément au CRR de Clermont-Ferrand, elle poursuit son parcours à Moscou, sa ville natale, dans la classe de Alexei Chmitov, où elle obtient un diplôme de fin d’études et est nommée lauréate du Concours International des Jeunes Organistes de Moscou.
De retour en France, Anastasie Jeanne intègre la classe de clavecin d’Elisabeth Joyé et obtient son DEM au CRR de Paris. En 2018 elle obtient sa licence de clavecin et basse continue au CNSMDP, où elle continue à ce jour ses études en classe de master auprès d’Olivier Baumont, Blandine Rannou et Kenneth Weiss. Elle poursuit également ses études d’orgue avec Paul Goussot au CRR de Rueil-Malmaison où elle obtient son Diplôme de perfectionnement en 2020.

Depuis toujours sensible à la grande diversité de la facture instrumentale et aux sources musicales historiques, elle tend à recréer un univers fidèle aux répertoires qu’elle aborde. Ainsi, elle a pu se produire en tant que soliste et continuiste dans le cadre de projets variés tels que le festival « Bach en Combrailles », le festival d’orgue « La Belle de Mai » à Fresnes, « les Jeudis Musicaux » à La Chapelle Royale de Versailles, dans la production de l’Opéra Dienstag aus Licht de Karlheinz Stockhausen avec l’ensemble Le Balcon à la Philharmonie de Paris, ou encore avec l’ensemble Les Ambassadeurs.

Elle a également été invitée à plusieurs résidences artistiques, notamment à la Petrikirche de Saint-Pétersbourg pour un récital soliste en avril 2019, au Château de Chambord en mars 2019 ou à l’abbaye de Royaumont en novembre 2021. Durant son parcours, elle a eu l’occasion de travailler avec de grands noms tels que Skip Sempé, Alexis Kossenko, Thierry Maeder, Bertrand Cuiller, Maud Gratton, Hervé Niquet et Sébastien Daucé.
Plus
Minus